Skip to main content


ALCLAIR

chambres d'hôtes sur péniche

Accueil  Nos tarifs  DISPONIBILITES  Contactez nous  Bon cadeau  Plan d'acces  Translations  Sortir à Metz  Nos partenaires  TV  Presses  Connexion de membre   
Afrique du Sud  > Kenya > Tanzanie > Madagascar > séjour tanzani > Thaïlandais > Animalier en Australie > Le Pérou > La Birmanie > combi > Sri Lanka  > voyage en Inde > destinations > Cambodge >  



                                                                  




Metatitle : Une aventure romantique inédite au cœur du royaume khmer


Metadescription : Amateurs d’histoire et de sensations fortes, les voyages au Cambodge vous procurent l’occasion de découvrir son patrimoine naturel et ses vestiges historiques.

Clé : voyages au Cambodge, voyages, Cambodge

 

Des atouts culturels qui valent vraiment le détour

Reconnu pour la diversité de ses arts traditionnels, le Cambodge a toujours su garder ses atouts culturels au fil des siècles malgré les pages noires qui ont marqué son histoire.

Le Sbek Thom, un savoir-faire ancestral à découvrir absolument

Au cours des voyages au Cambodge, les touristes ne manqueront pas certainement la découverte d’un savoir-faire ancestral alliant traditions et cultures de tout un peuple. Certains d’entre eux veillent particulièrement à la conservation de ce précieux patrimoine culturel qu’est le Sbek Thom ou le théâtre d’ombres cambodgien. La préservation de cet art reste un enjeu national et international, car celle-ci doit garantir la transmission des savoirs et des connaissances. Pour ce faire, il existe des associations qui visent à promouvoir les différents arts scéniques cambodgiens tels que l’apsara, la musique traditionnelle, le théâtre d’ombres et bien plus encore.


 

Le Sbek Thom, un acteur principal de l’identité culturelle cambodgienne

Au cours de leurs voyages au Cambodge, les jeunes mariés ne manqueront pas d’assister à un spectacle de théâtre d’ombres khmer. Baptisé Sbek Thom, celui-ci met en scène de grandes marionnettes de cuir non articulées qui prennent vie grâce aux pas de danse et gestes précis des manipulateurs. Tout au long de la représentation, un orchestre et deux narrateurs contribuent également à la réussite de ce spectacle dramatique qui marque l’identité culturelle du royaume khmer. Comme le Ballet royal et le théâtre masqué, le Sbek Thom est également considéré comme un art sacré au Cambodge. Il est à noter que la représentation de cette scène s’effectue en général la nuit et en plein air, aux abords d’une rizière ou d’une pagode. De plus, en tant que spectacle dédié aux divinités, il se déroule uniquement trois ou quatre fois par an, et ce, pour des occasions exceptionnelles comme l’anniversaire du roi, la vénération de personnages illustres ou encore lors du Nouvel An khmer.


 

Le déroulement du Sbek Thom

À l’instar des autres spectacles traditionnels cambodgiens, le Sbek Thom possède aussi ses propres présentations qu’on peut apprécier durant un spectacle. À ne pas rater sous aucun prétexte lors des voyages au Cambodge, ce théâtre d’ombres consiste à mettre en scène de grandes marionnettes en cuir ciselé mesurant jusqu’à deux mètres de haut. Après le renversement d’Angkor au XVe siècle, le Sbek Thom a adopté une véritable forme artistique tout en gardant son origine cérémonielle. Pendant l’animation, les danseurs utilisent un grand drap tendu entre deux hauts mâts de bambous afin d’exposer les marionnettes, fixées également sur des tiges de bambou, devant un grand feu ou des projecteurs. Sur ce, les silhouettes des marionnettes sont projetées telles qu’une ombre chinoise et les manipulateurs les animent en effectuant des pas de danse précis et distingués. D’ailleurs, deux narrateurs et un orchestre se chargent de l’animation de cette représentation émouvante. Après avoir disparu durant le régime des Khmères rouges, le Sbek Thom renaît de ses cendres courant 1979 grâce à l’initiative de quelques artistes survivants.